Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 13:52

http://www.planeteddl.com/affiche/series/Wilfred_US_Saison_01_VOstFR_HDTV_By_PlaneteDDL.com.jpg

Sanity And Happiness Are An Impossible Combinition - Mark Twain

eclair2eclair2eclair2eclair2

Encore une fois, quelle surprise. J'avais vu le nom de cette série en juin quand elle a commencé à être diffusé sur FX mais je n'y avais pas porté attention. Le synopsis était plutôt étrange. J'avoue qu'au premier coup d'oeil, j'ai cru à une grosse blague. Honnêtement, une série sur un chien. Ils sont sérieux? Je lui prédisais le même avenir que Terriers et je m'étais dit que je ne regarderai même pas le pilot vu que de toute manière, la série était condamné.

Puis après avoir vu des critiques je me suis laissé tenter malgré le fait que le personnage principal soit Elijah Wood, le héros de la franchise Le Seigneur des Anneaux. Oui j'avoue quand j'étais jeune (même si on ne peut pas dire qu'à 18 ans on est vieux, malgré mes cheveux blancs qui témoignent du stress des examens d'où ma tête presque entièrement rasé mais ceci ets une autre histoire) il y a des de nombreuses choses que je me suis promis de ne jamais regarder car my god, Harry Potter, devait être le seul. Je n'était pas comme les grecs, j'étais monothéiste. Ainsi je me suis privé du Seigneur des Anneaux, Avatar, Iron Man et d'autres mais il est grand temps que je rectifie le tir. C'est donc avec apprégension que je me suis lancé dans ce pilot et je ne suis pas déçu du voyage.

cap3.JPG

Ainsi, Elijah Wood interprête Ryan, un loser qui ne rêve qu'à une chose: le suicide. Avec The Big C ou encore ma regrettée United States Of Tara, c'est une nouvelle série qui aborde un thème sérieux mais avec de l'humour. Il n'empêche que Wilfred réussit à passer complètement outre la dimension dramatique et c'est dans de l'humour noir qu'elle nous amène à ce constat simple: si on veut, on peut être heureux. Néanmoins, il me faut d'abord parler du suicide de Ryan, la meilleure approche dans une série jusqu'ici (enfin, cela n'est que mon simple avis et vous n'êtes en rien obliger d'avoir le même... ah j'ai l'impression de parler comme ma prof de philo, je prend un coup de vieux là!). 

Ainsi, Ryan, tout heureux de sa troisième version de sa lettre de suicide, va enfin passer à l'acte. 3 lettres de suicide quand même (puis quatre en cours de route). Il a quand même pris son temps avant de se lancer. Mais il est tellemnt obcédé par le meilleur, que ça doit être la raison. Le mélange est pas mal quand même. Et un gros point positif pour les moustaches de lait après la dégustation. Je me suis pris un fou rire quand je l'ai vu, pas possible. C'était so cute. Et le petit coucou pour la voisine ainsi que la prière pour que son corps soit enlevé avant que l'odeur de la pouriture et de la mort ne la gène. Wilfred sait tellement comment tout déramatiser, c'est impressionnant.

cap7.JPG

Malheuresement pour Ryan, ce n'était pas son jour. Il n'arrive pas à mourir et les scènes où il tente de chercher la raison ou qu'il astique la maison sont si bonnes. J'ai vraiment été impressionné par le jeu d'acteur d'Elijah

Au lien d'aller travailler, Ryan garde le chien de Jenna, sa voisine. Et là, ça continue à être parfait voir même plus que parfait (et oui, après la science, la philo', il ne manquait plus que le conjugaison... je sais, c'est dur, mais on va essayer de finir cette critique quand même). Wilfred justement est le nom du chien. Ryan ne le vois pas comme un chien mais comme un homme déguisé en chien et peut tout à fait communiquer avec lui. Toutefois, Wilfred reste un chien et garde ses attitudes canines. Il tourne sur lui-même avant de s'assoir, il boit de l'eau (dans son bang mais bon, je le comprend aussi), il creuse des trous (avec une pelle), cherche à soulager ses besoins vitaux (dans une botte ou en pleine rue) et son appêtit sexuel ne baisse pas (avec la serveuse).

cap1.JPG

C'est quand même incroyable cette série. Réussir à faire d'un chien un homme et ceci sans que ca ne tourne au ridicule mais le tourner à l'autodérision. Autant j'adore Elijah, autant le créateur de la série joue parfaitement Wilfred. Et oui, c'est le créateur de la série qui joue ici (et dans son adaptation australienne) le rôle du chien. Et il est si mignon. Quand il s'inquiète pour Jenna ou quand il dit à Ryan qu'il lui a brisé le coeur, c'est impressonnant comme c'est fait de réalisme. Ce n'est pas juste un délire cette idée de chien, c'est un véritable concept.

Je pense que ça se voit dans mes mots, mais j'ai craqué pour cette série. C'est indéniable. Un autre grand point positif pour cette série, son humour noir et la non censure. Ben oui, ce n'est pas dans beaucoup de sérieux qu'on parle de merde et ce à deux reprises. Et j'avoue (à nouveau, ça va devenir une habitude) ce sont certainement mes passages préférés. En effet, Wilfred qui a un nez/museau assez sensible aux odeurs. Il arrive à sentir la peur chez Ryan (ça je savais que c'était possible) ainsi que le lait qui a tourné (preuve en est plus tard quand Ryan le recrache) et les particules de merde dans son postérieur (avec le nombre de fois que je viens de dire le mot "shit" dans la critique, on va essayer de se la jouer plus poli). Puis il incite Ryan à, comme lui, souger ses besoins vitaux dans la seconde botte. Ce que fera Ryan finalement. Il ya un tel culot et une si grande prise de risque que ça en est indéniablement excellent.

 cap2.JPG

Mais on ne parle pas que de ça, mais aussi de drogue. En effet, Wilfred a son bang personnel et va jusqu'à voler des weeds chez le voisin. Oui si quand vous avez regarder l'épisode vous avez cru voir le frère bébête de Earl, c'est bien lui. Je suis tellemnt habitué à son rôle de frangin d'Earl que le voir sur une moto, ça m'a paru étrange mais ça me plait. D'ailleurs on le reverra certainement vu le coup bas que fait Wilfred à Ryan à la fin de l'épisode.

Toutefois il n'y a pas que des points positifs, malheuresement. Il est déjà évident que l'on va vers un couple Ryan/Jenna. C'est si prévisible mais ça ne me gêne absolument pas. Je crois que cette série est devenue en quelque sorte mon guilty pleasure canin (oui je sais, mes jeux de mots ne sont pas extraordinaires mais j'ai eu mon BAC). Kristen, la soeur de Ryan, je ne la porte pas dans mon coeur mais c'était obligé c'est pour ç aque je laisse les quatre éclairs. Il fallait quelqu'un qui donne des ordres à Ryan dont il doit se détacher pour pouvoir avoir le happiness.

cap6.JPG

A très vite pour les prochaines critiques, c'est certain que j'en ferai. Comment pourrais-je vivre désormais sans Wilfred? 

Partager cet article

Repost 0
Published by William Oz Wolf - dans Review Series
commenter cet article

commentaires